INTERVIEW

Dr. Michael K. McGuire

Dr. Michael K. McGuire

Détenteur d'un baccalauréat en psychologie de la Baylor University à Waco, TX et d'un DDS et d'un certificat en parodontie de la Emory University School of Dentistry in Atlanta, GA, le Dr McGuire a rédigé plus de cinquante articles scientifiques et chapitres d'ouvrages traitant de parodontologie. Il est membre de plusieurs comités de rédaction, dont le Journal of Periodontology et le International Journal of Periodontics and Restorative Dentistry et est un conférencier hautement respecté au niveau national et international. Dr McGuire est lauréat des prix Robinson Regeneration, Clinical Research et Master Clinician de la American Academy of Periodontology ainsi que médecin agrégé du Conseil américain de parodontologie. Il agit également à titre de Président de nombreux organismes dentaires dont la American Academy of Periodontology et la American Academy of Periodontology Foundation.

Résultats axés sur la confiance – et les données scientifiques à l'appui

Le Dr Michael McGuire accorde une très grande valeur aux preuves scientifiques. Bien qu'il soit chercheur, il est avant tout un clinicien qui se fie aux données à long terme pour s'assurer qu'il utilise des matériaux qui l'aideront à obtenir de bons résultats pour ses patients.

Nous avons profité de l'occasion pour en apprendre davantage sur les résultats d'une étude récemment publiée dans le Journal of Periodontology par les docteurs McGuire, Scheyer et Nunn dont le but était d'évaluer des défauts de récession traités avec un lambeau d'avancement coronaire combiné à un dérivé de la matrice amélaire ou à du tissu conjonctif; comparaison des paramètres cliniques après 10 ans. Voici ce que Dr McGuire a partagé avec nous.

Pouvez-vous nous parler davantage des principales conclusions de cette étude et de leur signification pour les cliniciens et leurs patients?

Cette étude de 10 ans constituait la suite de notre étude originale de 12 mois qui visait à comparer Straumann® Emdogain™ à une greffe de tissu conjonctif autogène dans les défauts de récession. Le protocole original n'avait pas été conçu en fonction d'une étude à long terme. La poursuite de l'étude nous a fourni des situations réelles.  Aucun contrôle n'avait été mis en place pour s'assurer de visites plus fréquentes des patients; nous avons donc opté pour un programme d'entretien pour ce groupe. Bien que nous avions éduqué les patients sur les soins à domicile et les avions encouragé à respecter l'horaire des visites d'entretien, nous n'avions aucun moyen de s'assurer que les patients suivraient nos recommandations, ce qui nous a permis d'avoir la certitude que nos résultats étaient représentatifs de la réalité et non d'une étude hautement contrôlée. C'est une chose de résoudre un problème initial mais si la solution n'est pas durable à long terme, nous ne sommes pas en train d'offrir les meilleurs soins qui soient à nos patients. Les données à long terme sont extrêmement utiles pour les patients et les cliniciens.

En tant que parodontistes, notre formation nous dicte que les tissus plus épais résultant de greffes de tissu conjonctif (CTG) se traduisent par une baisse de récession avec le temps. L'étude de 10 ans nous montre que les CTG demeurent plus épaisses, ce que les patients considèrent moins esthétiques. Cet épaississement ne semble pas avoir contribué à une stabilité accrue puisque nous avons noté que les sites d'apparence plus naturelle traités avec Straumann Emdogain combiné à un lambeau d'avancement coronaire (CAF) n'avaient pas subi davantage de récession à 10 ans. Notre objectif aujourd'hui avec les greffes de tissus mous consiste à donner une apparence naturelle aux tissus greffés et en harmonie avec les tissus de la région traitée. Les résultats de cette étude indiquent clairement que les traitements combinant Straumann Emdogain et le CAF offrent une solution stable, esthétique et durable à nos patients.

Quel est votre programme de rappel standard et comment travaillez-vous avec votre base de dentistes traitants?

Lorsqu'il s'agit de maladie parodontale, l'entretien joue un rôle très important. Nous prenons en considération certains facteurs dont les soins à domicile, par exemple, comment bien brosser ses dents à l'aide d'une brosse à dents à soie souple et nous évaluons l'occlusion du patient. Certains patients souffrant de récession gingivale ont des habitudes parafonctionnelles; une attelle nocturne est donc conseillée dans ces cas. Je les avertis que s'ils ne portent pas leur attelle, la garantie s'annulera. Les traitements de défauts de récession sont très prévisibles; on transfère généralement le patient à son dentiste traitant après 6 semaines.

Nous travaillons étroitement avec nos médecins traitants au moyen de clubs d'étude/d'éducation tenus sur une base mensuelle, de lettres concernant les traitements et suivis des patients ainsi que par rapport aux attentes et soins à domicile. Avec Straumann Emdogain, les résultats sont prévisibles et le médecin traitant sait que son patient n'aura pas besoin de revoir son spécialiste à maintes reprises. Nous avons tous des vies chargées. Les patients ne veulent pas de visite fréquentes. Il est important que nous travaillions ensemble afin de combiner nos excellents résultats et la haute satisfaction des patients à du succès à long terme. 

Quand avez-vous essayé Straumann® Emdogain™ pour la première fois? Comment décririez-vous votre expérience de ce produit?

En tant que clinicien, je suis très curieux sur le plan intellectuel et suis toujours à la recherche de moyens efficaces d'obtenir la régénération. Straumann Emdogain a été le premier matériau disponible sur le plan commercial qui offrait une façon différente de régénérer les tissus oraux.

J'ai commencé à utiliser Emdogain dès ses débuts en 1997 et je l'utilise encore aujourd'hui quasiment à tous les jours. Nous l'utilisons pour traiter les défauts intraosseux et les sites de récession. Sur le plan clinique, ce produit est relativement facile à utiliser et je peux généralement traiter plusieurs sites chez un même patient à l'aide d'un seul flacon. L'abondance des preuves cliniques appuyant l'utilisation d'Emdogain est impressionnant et elle ne cesse d'augmenter. Je suis donc très à l'aise de l'utiliser dans le cadre de ma pratique et ce, pour une variété de raisons.

Parlez-nous de vos résultats.

Quel que soit le matériau de régénération utilisé, rien ne pourra compenser une chirurgie de piètre qualité. Il n'y a pas de solution magique. Il est crucial de bien respecter les directives chirurgicales et de garder la région traitée à l'abri de toute inflammation. Il faut bien suivre les principes de conception du lambeau et le site doit être isolé et sec avant l'application de Straumann Emdogain. La fermeture primaire est importante et le site doit être protégé après l'intervention.

Avec Emdogain, la science soutient que la régénération des tissus perdus est possible, ce qui contribue à notre confiance en ce matériau. Lorsque je m'assois pour discuter avec un patient, je peux parler d'autre chose que des approches résectrices – les patients sont intéressés à la régénération et non à la résection. Dans l'ensemble, les procédures de régénération sont en train de changer notre façon de faire. Emdogain a été le premier joueur dans le monde de la biologie et continue de placer la barre très haut.