SLActive®

Surface innovante

Pendant des années, les implants dotés de la surface SLA® ont fourni d’excellents résultats et des taux élevés de réussite de l’implant.1 Nous avons pris la suite de cette avancée majeure en dentisterie implantaire avec la surface SLActive®, la nouvelle génération de technologie de surface. Conçue pour promouvoir une ostéointégration plus rapide et pour offrir une plus grande prédictibilité, SLActive® est devenue l’une des caractéristiques principales du Straumann® Dental Implant System.

La surface SLActive® est conçue pour offrir :

Une ostéointegration plus rapide pour toutes les indications1,3,4,5,6,7,8,9

SLActive® est conçue pour offrir une plus grande sécurité et a témoigné d’une prédictibilité accrue en début de traitement, vous permettant d’avoir confiance quant au résultat du traitement.

  • Deux facteurs jouent un rôle important dans l’ostéointégration : la stabilité primaire (stabilité mécanique) et la stabilité secondaire (stabilité biologique après remodelage osseux) de l’implant dans l’os. Avec les surfaces conventionnelles, les implants sont exposés à un risque plus élevé d’échec à cause d’une chute de la stabilité globale entre les semaines deux et quatre.
  • SLActive® réduit le risque observé pendant la phase critique du début du traitement en accélérant et en optimisant l’intégration de l’implant. Le processus de formation osseuse est initié plus précocement, améliorant radicalement la stabilité de l’implant pendant la période de « chute critique » de la stabilité.

Le processus d’ostéointégration optimisé avec SLActive® induit une plus grande stabilité implantaire entre les semaines 2 et 4

  1. Stabilité primaire (ligne verte)
    Dès que l’implant est placé dans l’os de la mâchoire, certaines zones de la surface de l’implant entrent en contact direct avec l’os. On appelle ce contact la stabilité primaire ou mécanique. Elle dépend de la forme de l’implant, de la qualité de l’os et de la préparation du site d’implantation. La stabilité primaire diminue graduellement pendant le processus de remodelage osseux.
  2. Stabilité secondaire (ligne bleue)
    Pendant le processus de cicatrisation, l’os est remodelé et forme de nouvelles zones de contact avec la surface de l’implant. On appelle ce nouveau contact avec l’os la stabilité secondaire ou biologique. Lorsque le processus de cicatrisation est terminé, la stabilité biologique se substitue entièrement à la stabilité mécanique initiale.
  3. Stabilité totale (ligne orange)
    On appelle la somme de la stabilité primaire et secondaire la stabilité totale.

RACCOURCISSEMENT DE LA PHASE DE CICATRISATION DE 6–8 SEMAINES à 3–4 SEMAINES2

La plupart des échecs implantaires surviennent dans la période précoce critique comprise entre les semaines 2 et 4. SLActive® est conçue pour offrir une plus grande sécurité et a témoigné d’une prédictibilité accrue en début de traitement, vous permettant d’avoir confiance quant au résultat du traitement. La mise en charge immédiate et précoce des implants SLActive de Straumann® produit d’excellents taux de survie (98 % et 97 % après 1 an).*

SLActive® a été conçue pour optimiser la stabilité implantaire au stade précoce et réduire le risque pendant la phase initiale critique du traitement. Les résultats des études sur animaux montrent que SLActive® permet une augmentation de 60 % du contact os-implant*** par rapport à SLA® après deux semaines**. Pour les cas difficiles dans la pratique quotidienne, SLActive® offre une prédictibilité et une sécurité de traitement accrues dans l’intérêt des praticiens et des patients.

Le rapport entre la stabilité primaire décroissante et la stabilité secondaire croissante se traduit par une baisse de la stabilité générale (chute) entre les semaines 2 et 4 suivant la mise en place de l’implant

Le processus d’ostéointégration optimisé avec SLActive® induit une plus grande stabilité implantaire entre les semaines 2 et 4

* J. Ganeles et al. Immediate and early non-occlusal loading of Straumann® implants with SLActive® surface: 1 year results from a prospective multicenter randomized-controlled study. Clin. Oral Impl. Res. 2008;19:1119-1128.
** Raghavendra et al. Early wound healing around endosseous implants: a review of the literature. Int J Oral Maxillofac Implants. 2005 May-Jun;20(3):425-31.
*** D. Buser et al. Enhanced bone apposition to a chemically advanced SLA® titanium surface. 07/2004, JDR 83 (7): 529 – 533, 2004.

Une meilleure prédictibilité de traitement

Première preuve histologique humaine des bénéfices de SLActive®*

Si des schémas de cicatrisation similaires ont été observés pour les implants SLA® et SLActive®, le contact os-implant (COI) était supérieur après 14 jours et significativement supérieur après 28 jours pour SLActive®.

Cette valeur de COI nettement supérieure se traduit par une prédictibilité de traitement accrue et contribue à réduire le potentiel d’échecs précoces des implants.

Aborder le traitement avec confiance

La plupart des échecs d’implants surviennent dans la période précoce critique comprise entre les semaines 2 et 4.** SLActive® est conçu pour offrir une plus grande sécurité et a témoigné d’une prédictibilité accrue en début de traitement, vous permettant d’avoir confiance quant au résultat du traitement. La mise en charge immédiate et précoce des implants SLActive® de Straumann® produit d'excellents taux de survie de respectivement 96,9 % et 96,7 % après 3 ans.***

Stabilité de la crête osseuse dans les protocoles sensibles. Après 3 ans, aucun changement significatif au niveau de la crête osseuse proximale de l’interface SLActive® depuis la mise en place de l’implant.

* Lang, N. P., et al. Early osseointegration to hydrophilic and hydrophobic implant surfaces in humans. Clin Oral Implants.Res 22.4 (2011): 349-56.
** Raghavendra, S., M. C. Wood, and T. D. Taylor. Early wound healing around endosseous implants: a review of the literature. Int.J Oral Maxillofac.Implants 20.3 (2005): 425-31.
*** Nicolau, P., et al. Immediate and Early Loading of Chemically Modified Implants in Posterior Jaws: 3-Year Results from a Prospective Randomized Multicenter Study. Clin.Implant.Dent.Relat Res. (2011).

Tous nos implants Roxolid® sont également dotés de la surface SLActive®, ce qui leur confère des propriétés de grande résistance à la traction et d’excellente ostéointégration.


1 Bornstein MM, Wittneben JG, Brägger U, Buser D. Early loading at 21 days of non-submerged titanium implants with a chemically modified sandblasted and acid-etched surface: 3-year results of a prospective study in the posterior mandible. J. Periodontol. 2010 Jun;81(6):809–18.
2 Oates TW, Valderrama P, Bischof M, Nedir R, Jones A, Simpson J, Toutenburg H, Cochran DL. Enhanced implant stability with a chemically modified SLA® surface: a randomized pilot study. Int. J. Oral Maxillofac. Implants. 2007;22(5):755–760.
3 Schwarz F, Herten M, Sager M, Wieland M, Dard M,BeckerJ. Bone regeneration in dehiscence-type defects at chemically modified (SLActive) and conventional SLA titanium implants: A pilot study in dogs. J. Clin. Periodontol. 2007;34(1):78–86.
4 Schwarz F, Ferrari D, Herten M, Mihatovic I, Wieland M, Sager M, Becker J. Effects of surface hydrophilicity and microtopography on early stages of soft and hard tissue integration at non-submerged titanium implants: An immunohistochemical study in dogs. J. Periodontol. 2007;78(11):2171–2184.
5 Schwarz F, Herten M, Sager M, Wieland M, Dard M, Becker J. Histological and immunohistochemical analysis of initial and early subepithelial connective tissue attachment at chemicallymodified and conventional SLA® titanium implants. A pilot study in dogs. Clin. Oral Impl. Res. 2007;11(3):245–455.
6 Schwarz F, Herten M, Sager M, Wieland M, Dard M, Becker J. Histological and immunohistochemical analysis of initial and early osseous integration at chemically modified and conventional SLA® titanium implants: Preliminary results of a pilot study in dogs. Clin. Oral Impl. Res. 2007;11(4):481–488.
7 Buser D, Broggini N, Wieland M, Schenk RK, Denzer AJ, Cochran DL, Hoffmann B, Lussi A, Steinemann SG. Enhanced bone apposition to a chemically modified SLA titanium surface. J. Dent. Res. 2004 Jul;83(7):529–33.
8 Ganeles J, Zöllner A, Jackowski J, ten Bruggenkate C, Beagle J, Guerra F. Immediate and early loading of Straumann implants with a chemically modified surface (SLActive®) in the posterior mandible and maxilla: 1-year results from a prospective multicenter study. Clin. Oral Impl. Res. 2008;19:1119–1128.
9 Luongo G, Oteri G. A noninterventional study documenting use and success of implants with a new chemically modified titanium surface in daily dental practice. J. Oral Implantol. 2010;36(4):305–14.