Régénération tissulaire

Straumann® Emdogain favorise la régénération prédictible des tissus parodontaux durs et mous qui ont été détruits.

Traitement régénératif avec Emdogain®

Le traitement de la parodontite consiste tout d’abord à contrôler l’inflammation et les bactéries qui en sont à l’origine puis à obtenir la régénération des tissus parodontaux mous et durs détruits afin de reconstituer l’attache dentaire. L’objectif du traitement régénératif est de rétablir une fixation entièrement fonctionnelle. Emdogain® atteint cet objectif en stimulant les processus biologiques du développement naturel de la dent.

Le développement d’Emdogain® se base sur une découverte capitale dans le domaine des principes biologiques sous-jacents au développement de la dent, liés aux protéines de la matrice amélaire, un complexe de protéines natives jouant un rôle crucial dans le développement des tissus de soutien des dents. Constitué d’un certain nombre de protéines qui s’assemblent les unes aux autres pour créer cette matrice, Emdogain® joue le rôle de catalyseur dans la formation de cément à la racine de la dent concernée. Il fournit de cette manière une base à l’ensemble des tissus nécessaires ainsi qu’une véritable attache parodontale fonctionnelle. 1-5

L’application d’Emdogain® sur la surface radiculaire nettoyée de la dent endommagée au niveau parodontal induit une régénération du parodonte, qui est composé du cément, du ligament parodontal et de l’os alvéolaire.1-5

Effets au niveau cellulaire

Emdogain® forme une matrice extracellulaire tridimensionnelle insoluble. Cette matrice reste sur la surface radiculaire pendant 2 à 4 semaines et permet la colonisation sélective, la prolifération et la différenciation des cellules.6 

1. Lors de l’application de Straumann® Emdogain, les protéines dérivées de la matrice amélaire précipitent sur la surface radiculaire afin de former
une couche matricielle.

4. Les cellules de soutien sont attirées et se différencient en cémentoblastes : ce processus
débute par la formation de la matrice cémentaire dans laquelle les fibres parodontales seront fixées.

2. Cette matrice stimule l’attraction et la prolifération de cellules mésenchymateuses
provenant de la partie saine du parodonte.

 

5. La couche de cément nouvellement formée gagne en épaisseur, et s’étend jusqu’au ligament parodontal.

 

 

3. Les cellules sécrètent des cytokines naturelles et spécifiques, ainsi que des substances autocrines qui favorisent cette prolifération indispensable.

 

6. En quelques mois, le défaut se remplit du ligament parodontal nouvellement formé. À mesure que le ligament parodontal se forme, le nouvel os continue à se développer.

 

 

Indications

Emdogain® est indiqué dans les cas suivants :

  • Défauts intra-osseux
  • Défauts de furcation
  • Défauts intra-osseux larges
  • Défauts de récession

Pour les défauts plus larges ou les cas où l’on a besoin d’un soutien supplémentaire des tissus mous, nous recommandons l’utilisation d’Emdogain® en association avec BoneCeramic™.

Emdogain® Plus

Emdogain® et BoneCeramic™  sont également disponibles sous la forme d’un seul et même produit : Emdogain® PLUS.

Emdogain® PLUS comprend également PrefGel®, une solution d’acide éthylènediaminetétracétique (EDTA) à 24 % de préparation de la surface radiculaire, au pH neutre. Elle élimine de manière efficace mais en douceur la « boue cémentaire » au cours des procédures chirurgicales parodontales.


1 Pimentel SP, et al. Enamel matrix derivative versus guided tissue regeneration in the presence of nicotine: a histomorphometric study in dogs. J Clin Periodontol. 2006;33:900-907.
2
Dieter D. Bosshardt et al. Effects of enamel matrix proteins on tissue formation along the roots of human teeth. J Periodontal Res. 2005;40:158-167.
3
Sallum EA et al. Enamel Matrix Derivative and Guided Tissue Regeneration in the Treatment of Dehiscence-Type Defects: A Histomorphometric Study in Dogs J Periodontol. 2004;75:1357-1363.
4
Sakallioglu U et al. Healing of periodontal defects treated with enamel matrix proteins and root surface conditioning - an experimental study in dogs Biomaterials. 2004;25:1831-1840.
5
Cochran DL et al. The effect of enamel matrix proteins on periodontal regeneration as determined by histological analyses. J Periodontol. 2003;74:1043-1055.
6
Stratul S, Rusu D, Sculean A. The use of an enamel matrix protein derivative (Emdogain) in regenerative periodontal therapy. Which applications are evidence based? Part III. Results from human histological studies. Timisoara Medical Journal 2008;58:108-110.